Marie-Poulette
ça caquète au poulailler

‘Poulailler de vacances’

5 ans du dernier ! 15 aout 2019

Il est né le 12 août.

Il est allé à la Chaumette pour la première fois, il avait 12 jours.

Depuis, on fête son anniversaire à la Chaumette tous les ans.

Avec la cadette, depuis 3 ans, on fait des accessoires pour les invités.

Bon, cette année, nous étions 22 ! Le dernier avait choisi le thème des marins.

Nous avons donc créé le premier régiment marine ardèchoise.

22 bérets de marin à pompons.

Pleins de rires, du saucissons, des salades, des gâteaux… Que c’était bien ! (on a aussi fait une caserne de pompiers en tissu… je vous montrerai !)

Je pars demain pour le lot.J’ai encore 1000 articles de retard : le grand jeu organisé par les ados, les totems érigés avec les voisins… et tant d’autres choses !

Allez, love sur vous.Je suis sur IG

Et si vous voulez voir les anniversaires prévcédents, ils sont là :4 ans, 3 ans,

 

 

 

 

 

 

 

 



Rendez-vous sur Hellocoton !

Randonnée avec les ânes. Vendredi 10 Août 2019

On l’avait prévue depuis l’année dernière.

Une randonnée sur plusieurs jours avec les trois derniers de la famille et des ânes.

Le papa avait testé une balade d’une demie-journée en avril.

Sylvie et Michel des Marraignes nous ont donc proposé un itinéraire adapté aux enfants.

Entre 7 et 11 km par jour.

On a prévu une halte dans une yourte pour la première nuit, ensuite une nuit à la Chaumette.

Sylvie et Michel ont tout préparé : le parc pour que les ânesses passent la nuit, un super roadbook. Tout parfait !

 

On n’a pas surchargé Canelle et Amandine. On a marché tranquillement. On marche au pas de l’âne. Ce sont elles qui décident.

Elles ne sont pas rapides. Il faut parfois les pousser, les aider, les encourager.

Et quand elles ne veulent plus… On attend.

 

La seule petite déception, ce fût l’accueil à la yourte. C’est cher (90,00 euros). Zéro service : personne pour nous accueillir, il faut apporter les sacs de couchages etc… Pas d’électricité. Douche solaire vraiment naze. Une salle commune vraiment sale (et pourtant je ne suis pas regardante), pas d’eau (un jérican, tout aussi douteux que la salle… pour faire la vaisselle, remplir les gourdes, se laver les dents). Je n’ai rien contre le confort sommaire et un accueil défaillant peut me convenir, mais pas pour 90,00 euros. C’est surtout que ça tranche tellement avec l’accueil de Michel et Sylvie qui sont charmants, adorables, serviables…

En revanche, le site est très beau… nous avons aimé lire dehors à la lampe de poche et faire des voeux avec les étoiles filantes.

 

Les enfants ont bien marché, on a rencontré des gens charmants. (et oui, la benjaminette fait des oreilles d’âne à l’ânesse !)

Une belle expérience !

 

Allez, hop, je suis sur Instagram

Love sur vous.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 





Rendez-vous sur Hellocoton !

Jouer. Jeudi 8 août 2019

Les photos datent de moins d’une semaine et pourtant elles me semblent tellement lointaines.

Comme si les souvenirs s’effaçaient déjà.

Il faut dire que ce qui est publié ici ne sont que des petits riens, parce que les petits riens, on aime ça.

C’était donc un matin assez tôt, la chaleur permet d’être dehors presque tout le temps (bon, le soir, il fait frisquet, nous sommes à 1200m d’altitude).

Quand on a acheté la Chaumette, il y avait encore beaucoup de matériel qui datent du temps des colonies de vacances : des vélos, des raquettes, des ballons, des légos, les lits… et ce grand arbre. J’ai trouvé quelques uns des personnages sur ebay, il y a 5 ans.

Ils jouent avec des dizaines de choses, ils sortent beaucoup de bazar, on se bat pour qu’ils rangent… mais ils jouent !

(ils n’aiment d’ailleurs pas vraiment que je les écoute…)

 

Allez, je vais essayer de rattraper mon retard.

Love sur vous

 

Je suis sur instagram !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 





Rendez-vous sur Hellocoton !

Dolce Via, promenade sur les anciens chemins de fer. Mardi 6 août 2019

Je suis en retard d’une semaine…

Il y a eu la promenade avec les voisins, il y a eu un aller-retour à Lille pour le boulot.

Le départ en randonnée avec les ânes pour 3 jours.

Je suis en retard.

L’arrivée de plein de copains…

Je suis en retard sur le blog parce que je fais plein de trucs.

 

Allez, hop ! J’essaie de rattraper.

C’était mardi dernier.

L’Ardèche est un des rares département qui n’est plus desservi par une ligne SNCF.

Les anciennes voies ont été transformées. On peut y marcher et y faire du vélo.

On passe sur les ponts et les tunnels.

On a traversé le pont du malheur sans trop de soucis.

Les enfants ont couru.

La cadette a essayé de faire une blague en se cachant

Le dernier a été porté…

 

C’est bien agréable.

 

Allez, j’essaie de me dépêcher de faire la suite !

Love sur vous.

(je suis sur IG)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 





Rendez-vous sur Hellocoton !

Pique-nique du soir au lac. Dimanche 28 juillet 2019

Nous voulions aller au restaurant, entre adultes, entre grands.

Il n’y avait pas de place.

Et puis, ce mercredi, il faisait chaud, beaucoup trop chaud, alors on a attendu toute la journée, on a laissé le jour couler.

Quand l’air a été de nouveau respirable, on a pris les chips, le vin, la salade de quinoa, le saucisson, la nappe et le paddle et nous sommes descendus au lac.

Il y avait encore du monde pour cette heure tardive.

On a retrouvé les voisins.

Les enfants ont joué.

On les a regardé.

Et puis, le monde est parti et nous sommes restés.

Plaisir immense d’être seuls au milieu du lac, dans la tiédeur.

Joie des gamins de faire les andouilles dans le soleil couchant, avec cette impression de faire quelque chose d’inhabituel… ce qui ma foi est rudement agréable !

Allez, hop ! Love sur vous.

Je suis sur IG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Rendez-vous sur Hellocoton !

Jouer dedans. Dimanche 28 juillet 2019

La chaumette est essentiellement une maison du dehors. Les portes, les fenêtres sont ouvertes.

On mange dehors, on joue dehors, on fait la sieste dehors…

Mais parfois, on est aussi dedans.

Un jour comme ce samedi où le ciel s’est répandu en flaques, on joue dedans. On regarde aussi dehors, mais on reste dedans et on aime ça, parce que ça n’est pas si souvent.

Dans la grande armoire à jeux, la cadette a retrouvé « la maison de Tamara » que j’avais offerte au benjamin il y a des années et qu’il n’avait jamais investie.

Elle a joué les archéologues et l’a retrouvée sous des piles de jeux de société.

Ça ressemble d’abord à un livre qui se déploie et ça devient la maison d’une danseuse, avec des imprimés incroyables.

Ils se sont fait une maison dans la maison.

Et c’était bien

(aujourd’hui, ils sont partis galoper à nouveau dehors… et c’est bien aussi !)

Love sur vous.

Je suis sur IG.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Rendez-vous sur Hellocoton !

Acheter son enfance. 22 Juillet 2019

Hier, comme souvent par ici, nous sommes allés dans un vide-grenier.

On n’achète que des trucs pas chers. 6 cintres en bois pour 1 euros, des petites voitures un peu déglingos.

En général, on ne cherche rien de particulier, mais on n’aime pas repartir « brocouilles » comme on dit. On aime trouver un petit quelque chose.

Et surtout, on regarde, on s’arrête sur les choses drôles, belles, improbables, uniques.

Hier, je me suis esclaffée devant un lampadaire « Oooooooooh j’avais le même quand j’étais petite, avec les mêmes ampoules de couleur »

Et j’ai revu le salon, le canapé, la moquette et même la tapisserie avec des oiseaux.

J’ai revu ma mère en train de tricoter un soir de décembre (jamais, jamais, elle ne tricotait, vraiment pas son truc). J’étais re-descendue, certainement pour une Nième fois. Elle ne m’avait pas entendue arriver. Elle avait eu un air gêné et avait dit « Euh… je tricote pour le bébé d’une amie. Il va bientôt naitre »

Et j’avais trouvé ça chouette.

Le soir de Noël, ma soeur et moi avons eu un pull tricoté main pour nos poupées.

Alors, j’avais compris.

 

La cadette, qui dit souvent des choses très justes a dit : « en fait, en braderie, on rachète son enfance »

Elle a tellement raison.

Je n’ai pas acheté le lampadaire.

Mais on a acheté un très beau fauteuil pliant, comme ceux dans lesquels des milliers d’enfants ont dû laisser des phalanges. (mais il est très très beau !)

Des bols. Je n’avais pas les mêmes, mais ils sont beaux et la dame qui me les a vendus a dit : « on en a fait des pique-nique avec ces bols ! Si je ne les avais pas vendus, je les aurais remis en circulation chez moi, mais ils seront bien avec vous »

Alors, oui, on rachète des bouts d’enfance, des souvenirs qu’on n’avait pas gardés et qu’on retrouve malgré nous.

Je ne sais pas si les vide-grenier existeront encore quand mes enfants seront plus grand.

Je ne sais ce qu’ils y trouveront, ce qu’ils chercheront.

En attendant, ils fabriquent des souvenirs dont ils se rappelleront… ou pas.

 

Allez, je suis sur insta : ici !

Love sur vous et sur vos souvenirs.

 

 

 

 

 

 

 

(notre nouveau pot à compost pour la cuisine, un souvenir de rien du tout, mais il nous a plu et il a un couvercle)

 

 

 

 

 

 

 





Rendez-vous sur Hellocoton !