Marie-Poulette
ça caquète au poulailler

‘Poulailler de vacances’

Concours de noyaux de cerise. Samedi 27 Mai 2017

Au marché, y’avait un bouchon de voitures avec des gens trop pressés dedans.

Y’avait la petite dame à grande bouche qui vend des salades et qui en dit aussi.

Et y’avait des cerises, plein de cerises.

Alors, on en a acheté. Beaucoup.

Et puis, nous sommes rentrés. On les a mangées.

On a aussi fait un concours officiel de craché de noyaux.

 

Comme c’est déjà le dernier soir, on a aussi fait un feu, avec camembert à la braise, banane au chocolat et chamallow grillés.

Parfait ! C’était simplement parfait ! Parfaitement simple aussi !

 

Love sur vous

Je suis sur IG et sur Fb itou !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 





Rendez-vous sur Hellocoton !

Jouer avec Rien. Vendredi 26 Mai 2017

Les meilleurs jeux sont les jeux de riens. Les jeux avec rien et surtout pas les jouets.

Cet après-midi, la benjaminette a demandé si elle pouvait prendre les cartons pour jouer.

Ça a été une voiture, un bateau, un avion, une maison, un abri…

Pendant ce temps, j’ai essayé de travailler sur le master, justement sur des livres « riens ». Les livres d’Iwona Chmielewska. Le même processus à chaque fois : Une forme simple qui devient plein de possibles, plein d’autres formes. C’est très poétique.

Love sur vous !

Vive le rien !

Je suis sur FB et IG itou.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 





Rendez-vous sur Hellocoton !

On en fait dans une journée ! Jeudi 25 Mai 2017

Y’a des journées comme où sans avoir l’impression d’en faire des tonnes, on fait plein, plein de choses.

J’ai fait des courses et bu un café en terrasse avec le petit Dernier (ça va devenir une habitude !)

Notre voisine est venue manger.

Le Petit Dernier a dit qu’il serait beau avec un masque de plongée… ça se discute. Il a ensuite braillé parce qu’il s’est mouillé les cheveux tout seul en mettant de l’eau dans des lunettes de piscine. Plus tard, il a râlé parce qu’il avait choisi une glace au chocolat et que finalment, il aurait voulu vanille. Sa vie est compliquée quand même.

Y’a eu de la peinture, du jardinage, de la débroussailleuse (pas par moi), du jonglage, une cabane construite en petits bâtons (je vous la mettrais demain), un tour de lac en courant (avec l’aînée et la cadette à vélo), un livre regardé (Mille choses à faire avec un  bout de bois chez Gallimard, très, très bien !!)  des glaces mangées, du boulot fait (2 panneaux pour mon atelier sur les cabanes… en prison, ça va être canon !! Il y aura 5 cabanes qui seront visibles tout juillet-août au musée du bocage à Sains du Nord, l’occasion d’une jolie sortie, je vous le dis !

 

Allez zou, c’est pas le tout, mais je suis fatiguée, moi !

Love sur vous.

Je suis sur FB et sur IG itou !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Rendez-vous sur Hellocoton !

On dirait l’été. Mercredi 24 Mai 2017

On en avait parlé juste comme ça, sans penser qu’on le ferait vraiment. Descendre à la Chaumette avant l’été.

On a toujours dit, pour descendre à la Chaumette, faut au moins y rester 10 jours.

Quand Le Petit Dernier est né, 12 jours après sa naissance, 12 jours après la césarienne, nous sommes descendus, juste pour une semaine. C’était chouette, c’était court.

Et puis, les vacances de Pâques nous ont fait un tel bien, comme un havre dans ce monde trop mouvementé, nous avons rêvé de descendre avant l’été, comme si la Chaumette était à côté de chez nous, comme si c’était normal de faire 8 heures de route dans un sens, rester 4 jours et faire la rute dans l’autre sens. Arriver de nuit. Rouler de nuit.

On a scruté nos appli météo.

On a organisé notre boulot pour télé-travailler.

On l’a fait, nous sommes descendus.

Jacques et Sylvie ont ouvert les volets pour faire entrer la chaleur.

Ils ont fait un feu et même préparé une surprise pour le petit déjeuner.

On l’a fait ! On y est. On est bien.

On a pris le petit déjeuner dehors, les voisins sont passés papoter, on a mangé sous les pins…

Quand le petit dernier s’est endormi à la sieste, il a dit : Je suis content d’être à la Chaumette. On est bien à la Chaumette.

 

Voilà.

On va juste essayer d’être bien.

De se préserver un peu des saloperies du monde et de celles qu’on se prend la gueule (une charmante période. Je vous raconterai un jour… Pas tout de suite)

Love sur vous !

Je suis FB et sur IG itou !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Rendez-vous sur Hellocoton !

Le dernier jour de la Chaumette… une semaine de retard. 30 Avril 2017

Je publie tous les dimanches. Sauf cause exceptionnelle.

Dimanche dernier, c’était une cause exceptionnelle. Résultats du premier tour de l’élection présidentielle.

Je m’étais dit que je publierais mon dimanche, le lundi.

Sauf que le lundi a été terrible. J’ai découvert qu’on pouvait prendre le risque de laisser passer le Front National, parce qu’on ne veut pas voter pour un démocrate libéral.

Je ne décolère pas.

Du coup, je vous mets les photos de même pas dimanche dernier, mais de samedi dernier, le dernier à la Chaumette.

 

La benjaminette a été sublime dans le rayon de soleil et la panière de linge (figure de style. Zeugma, ça s’appelle)

Le petit dernier a dessiné une dernière fois sur les vitres et sa figure aussi.

Les enfants ont fait le ménage. Tous.

On a pris notre traditionnel repas-muret d’avant le départ.

Allez, courage. Love sur vous.

J’espère publier dimanche prochain ou au pire… lundi… On verra bien.

Je suis sur FB.

(j’ai peur de dimanche prochain)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 





Rendez-vous sur Hellocoton !

Les dernières… Vendredi 21 Avril 2017

A la fois elles sont passées vite et très lentement, ces presque deux semaines.

La soirée crêpes avec les voisins me semble avoir eu lieu le mois dernier.

Ça a été une parenthèse joyeuse.

On a travaillé, mais on a aussi profité. On a marché. On a mangé. On a rigolé. On a juste vécu, un peu libres, un peu léger. Ça n’a pas de prix.

Les gamins ont galopé tant et plus, ils ont joué, joué, joué… entre enfants.

Ils sont tout bronzés, ils ont les joues bien roses.

On a adoré les apéro-voisins. Il y en a eu pas mal, il faut le dire. On construit petit à petit la vie de notre petit hameau. On se raconte, on se rencontre.

La chaumette va nous manquer. Les voisins vont nous manquer, beaucoup. Surtout Jacques et Sylvie, parce que ce sont qu’on voit le plus. Parce que, c’est vrai, Jacques me rappelle beaucoup mon père… Parce qu’ils sont adorables, drôles, qu’ils sont la mémoire du lieu. Jacques a préparé des petits cadeaux pour les gosses. Avec pour chacun un dessin ou un petit mot vraiment bien vu. L’aînée a eu deux livres indispensables : Matin Brun (édité par notre voisin, Cheyne editeur. A lire, à relire, encore plus maintenant, ça coûte deux euros, lisez-le, offrez-le ! On le trouve aussi en librairie) et Eux, c’est nous (un recueil de textes, rassemblés par Daniel Pennac sur les réfugiés… Quand je vous dit qu’ils sont bien, mes voisins ! La cadette a eu des anchois (passion qu’elle partage avec Jacques) et un chouette livre sur les insectes. Le benjamin, une super affiche de cinéma (tellement lui ! Je vous montrerai), une série d’affichettes sur le film d’animation : La grande course au fromage (je ne l’ai pas vu, mais ça a l’air top) et un dinosaure à monter soi-même. La benjaminette, des masques de princesse à customiser (elle en a gardé un toute la journée) et un livre d’activités et de recettes sur la grande course au fromage (il est top), le petit dernier a eu des autocollants de dinosaures à coller partout (comme indiqué sur le paquet). Merci, merci, merci, merci !!!! Merci surtout d’avoir été si juste avec les enfants, comme vous les connaissez déjà bien !

Les valises sont presque bouclées, les gougères de départ dans le four (oui, on fait souvent des gougères pour le retour en voiture)

Demain, un dernier repas-muret et hop, nous partirons, pas trop tôt, nous allons profiter le plus possible de cette parenthèse pour revenir vers notre quotidien, pour affronter les élections.

 

Sinon, aujourd’hui, les deux derniers ont effacé le grand tableau, j’ai fini de travailler sur le muret, en pyjama. (la classe !), les dernières lessives ont été étendues et on a fait notre traditionnelle photo Chaumette.

 

Love sur vous

 

Je suis sur FB et sur IG itou !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 





Rendez-vous sur Hellocoton !

Tour du lac sans moi. Jeudi 20 Avril 2017

J’ai encore du boulot, alors j’ai bossé. Quasi fini, il ne me reste qu’à couper les fils !

Du coup, le papa a fait le tour du lac (5km, il fait, ce tour de lac !) avec l’aînée, la benjaminette, le benjamin et le petit dernier… Et l’appareil photo !

Il est beau, ce tour de lac. Cet hiver, il y a eu une grosse tempête, plein d’arbres sont tombés, des coupes ont été faites. Et puis, surtout, tout le tour a été aménagé. Avant, pas de tour de lac sans bottes. Maintenant, il y a des chemins aménagés. C’est certes très bien fait, mais ça a complètement perdu son côté sauvage (même si, je pense que les chemins ont été sur-élevés notamment pour préserver la faune et la flore que les marcheurs piétinaient allègrement, avec leurs bottes), le lac demeure très beau.

 

Bon… demain, on commence à remballer… C’est pas le tout, il faut rentrer !

 

Love sur vous !

Je suis sur FB et sur IG itou !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 





Rendez-vous sur Hellocoton !