Marie-Poulette
ça caquète au poulailler


Dimanche 3 avril 2016 : le retour à la Chaumette.

Pour ceuss qui ne le savent pas encore (en même temps, depuis 6 mois, il y a plein de nouveaux !), nous avons l’immense chance d’avoir une Chaumette. Une Chaumette, LA chaumette, c’est une ancienne colonie de vacances dont nous avons l’immense chance et le grand bonheur d’être propriétaire (enfin, d’une partie, parce que nous avons des voisins… adorables, charmants, qui font aussi que cette Chaumette est LA Chaumette). Vous pouvez voir là les anciennes publis, nous avons démarré en 2014.

Cette quinzaine, nous savons que nos voisins les plus proches seront au ski, ceux du Radix doivent être là (ils y sont à l’année… Nous sommes tellement ravis des les connaitre ! Ils sont la mémoire du lieu. Sylvie a toujours connu la Chaumette, enfant, plus tard animatrice, c’est sa famille. Et Jacques ! Haaaa ! Jacques !). Nous espérons croiser ceux de la Poterie (oh ! Oui, ça serait chouette), ceux des Mater, qu’on ne connait pas encore bien). Nous irons faire un tour, « en haut », un des bâtiments appartient désormais au très chouette éditeur Cheyne (mais, siiiii ! Matin Brun, Vous devez connaitre ! Sinon, courez-y, surtout par les temps qui courent ! (se trouve dans les bonnes librairies, se commande… Vraiment, à lire !). En fait, La Chaumette, c’est un ensemble de bâtiments, nous en avons une partie. Et puis, nous aurons des invités. Un autre Jacques ! Et Marielle… Parce que, nous savons que c’est un lieu particulier, chaque séjour nous donne l’occasion de rencontrer des « anciens », soit des anciens animateurs, soit d’anciens colons. On revient à la Chaumette. Nous savons qu’il c’est passé des choses belles et fortes ici. Nous faisons tout pour, à notre minuscule niveau, préserver ce lieu.

 

La Chaumette se mérite, il faut faire 808 km pour y arriver. Essuyer des vomis, écouter des chansons qui ne plaisent pas à tout le monde s’arrêter pour les pipis-cacas pas toujours synchronisés… Mais on finit par arriver.

 

La Chaumette en a vu défiler, des marmots. Plein. Des centaines. Pour ce séjour, comme souvent aux « petites vacances », il n’y a que nous. Six mois qu’on n’avait pas vu la Chaumette. Six mois que la petite benjamine se lamente en disant « Ze veux aller à la Saumette » (demain, c’est son anniv ! Pétard, 5 ans !).

 

Quand on arrive, il faut remettre en eau, en électricité, en chaleur et en vie. Démarrage à 7,7° et Hop ! A 20h56, 6 heures plus tard, en bas, il fait 17°9… (chauffage soufflant, poêle, chaudière qui met trois plombes à démarrer et chaleur humaine… Bon, dans les chambres, c’est plus frisquet (14 chez les enfants, chez nous, c’est moins), mais avec de bonnes couettes, ça va bien ! (pétard, j’espère que le petit dernier ne va pas se réveiller cette nuit… Pitié !!! Sortir des draps, naaaaaaaaaan !!!)

 

Comme on se réapproprie l’espace, qu’on descend des tonnes de trucs… C’est forcément le bordaïl ! Y’en a partout, mais vu qu’il caille sa mère, ranger, ça réchauffe !

On descend les trucs qu’on a amassé pendant 6 mois, en se disant, « tiens, ça, ça sera chouette pour la Chaumette » : des bouquins, des BD qu’on a lues, aimées et dont on se dit que cet été, elles feront le bonheur des copains (parce que la Chaumette, l’été, c’est plein de copains, plein, plein, plein, ça gueule, ça chante, ça rit, ça boit, ça se tombe dans les bras, ça boude, ça fait des tours à vélo, ça va au lac ou au marché… C’est Chaumette !), de la déco, des trucs qu’on aime, de la vaisselle…

 

En attendant, les enfants ont vite repris leurs habitudes, pendant qu’on lançait « La Chaumette », ils ont déballé la moitié des armoires, ajoutant du bordaïl au bordaïl, se lovant dans les bonnes places pour lire, dessiner sur les petits bureaux malgré les manteaux… (ils sont bien crados, les marmots, mais on n’a pas l’eau chaude… ce soir… faut le temps !)

En revanche, j’ai réussi à lancer une soupe… Je suis bien contente, parce que, d’une, ça caille quand même et de deux, la bouffe, c’est la vie !!!

Plein de bécots à vous.

Love sur vous !!

 

Je suis sur FB !

 

IMG_9815

 

IMG_9817

 

IMG_9823

 

IMG_9825

 

IMG_9829

 

IMG_9838

 

IMG_9843

 

IMG_9845

 

IMG_9846

 

IMG_9849



Rendez-vous sur Hellocoton !

17 commentaires pour “Dimanche 3 avril 2016 : le retour à la Chaumette.”

  1. Belle organisation Marion ! Ça fait vraiment plaisir de voir cette vie à la Chaumette et ces enfants heureux d’y être, c’est une évidence. Bonne nuit 🙂

  2. Merci ! J’espère qu’elle sera bonne !

  3. C’est où exactement la Chaumette ?

  4. C’est en Ardèche, à la limite de la Haute Loire (nous sommes assez proche du Chambon sur Lignon)
    Sur un plateau, à 1200m ! (donc, plutôt au Nord, pas du tout dans les gorges touristiques, très loin, même !)

  5. il y a un peu de de Marcel Pagnol dans cette chaumette ,quart comme dans la gloire de mon père , vous apporté petit a petit que quoi améliorée la chaumette , une maison ou il fait bon vivre

  6. Merci 🙂

  7. c’est du côté du Mezenc ? on est allé en vacances aux Estables il y a quelques années, j’adore ce coin 🙂

  8. Pas loin effectivement ! Nous voyons les Estables quand on prend la route pour aller à l’Arbre Vagabond (dont j’ai parlé plein de fois !)
    Je pense que nous devons être à 45 min (ici, 45 min, c’est pas loin)

  9. Ce matin,beaucoup de joie ,Marie Poulette a publié ( je m’y attendais ) . Encore un regard sur cette Chaumette Revival et un grand MERCI à cette famille qui a apporté une continuité à nos souvenirs en préservant ce lieu . Nous avons hâte de vous rencontrer et de partager un moment de convivialité tant attendu même si depuis la première parution du poulailler de rêve nous avons l’impression de vous connaitre depuis longtemps A très bientôt !

  10. j’adore vous voir dans votre Chaumette ! passez de bonnes vacances 🙂

  11. Mille mercis !

  12. ça me fait penser à la maison de ma grand mère (dans le Vercors) où il ne faisait pas chaud le 1er jour, mais on y était si bien !!! ça me donne envie d’avoir une maison où emmener mes poulettes à moi… Bonnes vacances !

  13. En fait, j’ai hérité un peu trop tôt de mon père… Et puis, cette maison était dans notre budget (raisonnable, très raisonnable) et effectivement, passé 3 enfants, c’est moins facile de partir, les loc sont très chères, pas adaptées…

  14. Quels souvenirs géniaux vos enfants sont en train d’engranger ! Provision de petits et grands moments de bonheur qu’ils garderont bien au chaud toute leur vie ! C’est tellement précieux ! Youpi pour vous !!! Et pour les amis que vous retrouvez !

    Enfant puis ado, j’allais en colo près du Puy-en-Velay. Quand, 10 ans plus tard, je suis passée à côté et en ai profité pour retourner sur les lieux du crime, quelle émotion ! Certes, tout m’a paru bien plus petit qu’à l’époque, mais l’atmosphère était inchangée, et les souvenirs merveilleux toujours aussi vivaces !

    Alors engrangez, engrangez, petites fourmis du bonheur, c’est l’heure !

  15. Nous engrangeons ! j’aime cette idée de faire des réserves de souvenirs doux et jolis !!

  16. j’y suis retournée dans les années 90 avec mon mari très émue de voir que ça n’avait pas changé et j’ai dormi à st agrève

  17. Nous essayons de préserver au mieux, tout en transformant la colo en maison d’habitation.
    On aime ce lieu, son histoire !

Laissez un commentaire