Marie-Poulette
ça caquète au poulailler


Dimanche Sa Mère, 31 Mai 2015

Y’avait eu un mail d’un journal TV qui me demandait si je voulais bien passer à la télé pour la fête des mères, en tant que mère de famille nombreuse.

J’ai dit non merci.

J’ai bien fait.

La fête des mères n’est pas le truc le plus essentiel ici.

L’aînée a été très fière de profiter de sa liberté de grande pour aller, après le collège, seule, chez la fleuriste pour m’offrir deux fleurs avec son argent de poche. Elle était touchante, ce matin, en me tendant avec fierté ses deux fleurs. Elles ont du sens, ces fleurs, elles ont de la valeur, elles sont ma petite fille qui devient grande.

La cadette avait fait, seule, une chouette avec plein, plein de plumes en papier découpées, unes à unes. Sublime.

Jusque là, ça aurait été super pour la téloche.

Et puis… Et puis… Je savais que le benjamin après préparé un dessin (il ne dessine quasi jamais), depuis au moins deux semaines. Il avait un sourire jusqu’aux oreilles en me l’offrant ce matin.

– Tiens, maman, qu’il m’a dit, je t’ai fait une boucherie.

Ok… (en vrai, elle est bien jolie, sa boucherie, y’a plein d’animaux dessinés)

La petite benjamine n’avait rien préparé. Elle s’en fichait un peu… Je lui ai proposé de me faire un bisou, histoire de. Elle a dit « non ».

Ce bébé a gueulé et puis il a régurgité.

 

Alors, j’ai imaginé s’il y avait eu la télé et ça m’a fait marrer.

Sinon, j’ai eu un super petit déj au lit. Avec un œillet du jardin (j’adore les œillets)

Et j’ai rangé tous mes bouquins de master (il n’y’en a qu’un toute petite parti ici)

Le tapis à auto a été mis à la poubelle parce qu’il était vraiment trop vieux. Alors, le papa a fait un parcours en scotch pour peinture (comme il l’avait à la Chaumette pour faire une marelle), ils ont adoré.

La cadette a quasi fini ses invitations pour son anniv de Cro-Magnon.

Et demain, je reprends la route de la prison. J’anime un nouvel atelier à la maison d’arrêt pour femmes, sur les livres et le tissu. Nous allons faire des couvertures aux 100 rêves (inspirées des Bai Jia Bei chinois) : chaque morceau de tissu correspondra à un mot. Et chaque morceau de tissu devra « parler » avec le morceau voisin. Un peu de rêves, ça va être bien ! (pour voir les petites chroniques que je faisais sur les ateliers, c’est « derrière le mur »), du coup, j’ai acheté plein, plein de tissus.

Allez zou ! je suis instagram @marioncailleret et sur FB : on n’a pas 4 bras

Love, plein, sur vous

10603543_756441547787617_1568910086044358845_n

IMG_3418

 

IMG_3430

 

IMG_3436

 

IMG_3441

 

IMG_3444

 

IMG_3445

IMG_3451



Rendez-vous sur Hellocoton !



Un commentaire pour “Dimanche Sa Mère, 31 Mai 2015”

  1. Admiration ! En plus ça me rappelle mon enfance (je suis l’aînée de 6) et je pourrais être votre mère 🙂 J’embrasse cette « petite » famille <3

Laissez un commentaire