Marie-Poulette
ça caquète au poulailler


Je vide mon sac ! Petit supplice du quotidien.

On a tout essayé :

Les grands sacs où on peut mettre plein de choses.

Et effectivement, on a eu mis plein de trucs :

Un bon bouquin

Un carnet d’adresse

Un joli cahier de travail

Un téléphone

Un mug (en théorie qui ne coule pas mais qui en vrai coule et ruine notre carnet d’adresses/cahier de travail/téléphone)

des trucs de filles (que ça dépend des filles… mais que personne sauf elles peuvent savoir que sait, même si tout le monde veut savoir ce qu’il y a dans le sac des filles ),

Du doliprane

Une brosse à cheveux

Un coupe ongles

Du chocolat (ben quoi, on ne sait jamais…)

Plein de stylos qui bavent et coulent et qui ruinent notre carnet d’adresses/cahier de travail/téléphone

Les papiers importants : carte d’identité, permis de conduire, carte de sécu, carte de transports, de mutuelle, de piscine, carte de fidélité chez le coiffeur, le libraire, le poissonnier… carte de piscine, cartes de visite…

La carte bleue

Un petit mot doux écrit par le chéri

Un dessin de l’ainée

Le doudou de la petite dernière (oh ! pétard, si le doudou est dans le sac, ça veut dire que gamine est à la crèche, sans le doudou)

Une petite cuillère

Un bavoir

Une compote à boire entamée qui coule et qui ruine notre carnet d’adresses/cahier de travail/téléphone

Un porte-monnaie

Des trombones

Un carnet de timbres

Un sac en plastique

Une vieille liste de courses

Des mouchoirs (plus ou moins propres)

Une paire de gants

Une paire de lunettes de soleil (comme ça, on est parée pour toutes les saisons)

Une petite voiture du benjamin

Un papier de carambar

Le cahier de liaison de la cadette (Oh pétard… voir 15 lignes plus haut)

Un couteau suisse dont on ne s’est jamais servit, mais on ne sait jamais, un jour peut-être, il pourrait servir

Heureusement qu’on a la 3G sur le téléphone, sinon, on aurait aussi sûrement l’annuaire

Et puis des facturettes, des facturettes, des facturettes, des facturettes et des facturettes (et au milieu des facturettes un PV qu’on aurait du payer il y a un mois, je précise que c’est un PV pour défaut de paiement du stationnement, un jour où on a cherché, cherché, cherché notre porte-monnaie et qu’on ne l’a jamais trouvé…)

Et on ne compte plus le nombre de fois où le téléphone a sonné et qu’on l’a cherché, cherché, cherché et encore cherché jusqu’à ce qu’il ne sonne plus…

 

Parce que tout le problème est là, on a tout sous la main, mais rien dans les mains sans entreprendre une recherche spéologique.

 

Et, il faut l’avouer, on devient aussi fortiche qu’un haltérophile turc… parce que, ça pèse une tonne.

Mais virez moi l’enclume de ce sac !!!!!

 

 

Alors, on est passé au mini-micro-kiki sac.

Sac, dans lequel on ne met rien mais dans lequel on a quand même réussi à glisser, parce qu’on est super balèze :

 

Un bon bouquin de poche

Un carnet d’adresse mini

Un joli carnet de travail

Un téléphone

des trucs de filles (que ça dépend des filles… mais que personne sauf elles peuvent savoir que sait, même si tout le monde veut savoir ce qu’il y a dans le sac des filles ),

Du doliprane

Un peigne

Un coupe ongles

Du chocolat (ben quoi, on ne sait jamais…)

Un stylo qui bave et coule et qui ruin notre carnet d’adresses/carnet de travail/téléphone

Les papiers importants : carte d’identité, permis de conduire, carte de sécu, de mutuelle, carte de transports, de piscine, carte de fidélité chez le coiffeur, le libraire, le poissonnier… carte de piscine, cartes de visite…

La carte bleue

Un petit mot doux écrit par le chéri

Un dessin de l’ainée

Le doudou de la petite dernière (oh pétard, si le doudou est dans le sac, ça veut dire que gamine est à la crèche, sans le doudou)

Une petite cuillère

Un bavoir

Une compote à boire entamée qui coule et qui ruine notre carnet d’adresses/cahier de travail/téléphone

Un porte-monnaie

Des trombones

Un carnet de timbres

Un sac en plastique

Une vieille liste de courses

Des mouchoirs (plus ou moins propres)

Une seul de gant

Une paire de lunettes de soleil (comme ça, on est parée pour toutes les saisons)

Une petite voiture du benjamin

Un papier de carambar

Un mot de la maitresse disant que le cahier de liaison de la cadette a disparu…

Un couteau suisse dont on ne s’est jamais servit, mais on ne sait jamais, un jour peut-être, il pourrait servir

Et puis des facturettes, des facturettes, des facturettes, des facturettes et des facturettes (et au milieu des facturettes un PV qu’on aurait du payer il y a un mois, je précise que c’est un PV pour défaut de paiement du stationnement, un jour où on a cherché, cherché, cherché notre porte-monnaie et qu’on ne l’a jamais trouvé…)

 

Et on ne compte plus le nombre de fois où le téléphone a sonné et qu’on l’a cherché, cherché, cherché et encore cherché jusqu’à ce qu’il ne sonne plus…

Alors qu’on croyait qu’un petit sac ce serait plus facile… en fait, c’est quand même vachement plus dur d’y glisser les mains parce que tout est tellement serré qu’on pourrait croire que le contenu de notre sac est en phase fossilisation.

 

 

En plus, on a cru bon investir dans un petit sac

Un mug (en théorie qui ne coule pas mais qui en vrai coule et ruine notre carnet d’adresses/cahier de travail/téléphone)

 

Et dans le petit sac, on met…

Des collants (au cas où)

Un bol de saindoux (au cas où)

Des rollers (au cas où)

Le guide Michelin (au cas où)

Une poule pondeuse (au cas où)

Un camion de pompier playmobil (au cas où)

Une barquette de frites mayo (au cas où)

Une combi de plongée intégrale (au cas où)

Et des facturettes, des facturettes, des facturettes, des facturettes…

 

 

Morale : petit, grand, moyen, tout riquiqui, maxi-maxi : mon sac à mains, c’est le binz, le bazar, c’est plein de trucs super utiles.

Et personnes n’a le droit d’y mettre les doigts… c’est à peine si moi, j’ose !

 

 

J’ai un nouvel article rigolo sur so busy, pour tous ceux qui ont fait des rimes crétines avec 2013… ou pas (parce que 2013, c’est l’année de la biaise) !!

 

Et n’oubliez pas de liker le profil Marie Poulette.

 

Échantillon de la première strate du sac.

Échantillon de la première strate du sac.

 

macaronredactricesbg



Rendez-vous sur Hellocoton !

5 commentaires pour “Je vide mon sac ! Petit supplice du quotidien.”

  1. Tu dois prendre un énorme cabas chaque fois, vu la longue liste !!

  2. En vrai, j’ai un tout petit sac… avec des tonnes de trucs dedans (et un autre sac à côté pour tout faire rentrer !!)

  3. ah ah on a le même sac ! (enfin, les mêmes !)

  4. Je crois qu’on est nombreuses à avoir le même ! C’est dingue !
    Dire que les mecs, ont en général tout dans leurs poches (c’est à dire pas grand chose… ou l’essentiel. Peut-être que Hommes et Femmes nous n’avons simplement pas la même notion d’essentiel)
    Bon, fin janvier, suis dispo pour un boire un coup ! et toi ????

  5. Merci pour le lien vers ton article, tu sais que tu en as épaté plus d’une avec toutes tes nombreuses rîmes ?! T’es quand même très forte, faut le dire 🙂 PS : moi aussi, j’ai souvent l’impression que mon sac s’apparente à un puits sans fond vu tout ce que j’arrive à y glisser !

Laissez un commentaire