Marie-Poulette
ça caquète au poulailler


Petit manuel de survie du quotidien : les listes

C’est décidé, je veux maitriser mon quotidien.

Pour que ma vie soit simple, je n’ai qu’une solution : OR-GA-NI-SA-TION.

 

Qui dit organisation, dit aussi, planification, structuration et plein d’autres trucs en « tion »

 

La vraie solu-tion : la liste… enfin, les listes :

 

La basique : la liste de course : noter au fur et à mesure tout ce dont on a besoin sur un  tableau mis à disposition de la famille.

Un jour, prendre une craie et écrire « haricots vert en bocal en verre »

Constater que la ou les personnes qui finissent la livre de beurre/la lessive/le chocolat/le paquet de couches ne l’écrivent jamais sur le tableau.

Remarquer aussi la liste écrite sur le tableau date à peu près du moment où on a eu cette idée de génie, ce qui explique sûrement le nombre de bocaux de haricots vert présents dans notre garde-manger.

Comprendre surtout qu’il existe une dimension parallèle où les listes de courses soigneusement recopiées sur un bout de papier se font la malle sitôt qu’on passe la porte du supermarché.

 

 

L’emploi du temps : consiste à noter tout ce qu’on doit faire dans la semaine et ne doit  surtout pas oublier alors qu’on voudrait bien les oublier : rendez-vous chez le dentiste, payer les impôts, aller à la gym, commencer un régime…

 

 

L’optimiste : liste sur laquelle on note tout ce qu’on aimerait faire plus tard quand on aura du temps ou de l’argent ou les deux en même temps : Commencer un régime, lire des chouettes bouquins bien gros et écrits tout petit, aller à la gym, visiter des pays lointains, faire une sieste… payer les impôts…

 

 

L’indispensable : la liste des trucs urgents à faire : s’inscrire à la gym,  trouver des recettes à base de haricots verts, se faire un resto en amoureux, commencer une régime, acheter des couches pour la petite dernière, payer les impôts, faire une sieste…

 

L’utopiste : La liste des trucs qu’on sait qu’on aura jamais le temps de faire : manger 18 bocaux de haricots avant échéance de la date de péremption,  peigner la girafe, faire une sieste, s’inscrire à la gym, aller chez le coiffeur…

 

 

La liste collective : magnifique liste, écrite bien au propre sur un bout de papier, une liste avec que des trucs super importants, du genre : numéro du dentiste a appeler pour annuler le rendez-vous, où on ne veut pas aller, l’adresse du club de gym… Liste interceptée par notre joyeuse marmaille qui a cru bon customiser la susnommée liste en la transformant au choix : en œuvre aussi abstraite que fournie en matière de feutre noir/en puzzle aux pièces éparpillées,/en confettis tout petits…

 

Reste la liste ultime : celle qu’on fait un jour d’organisation extrême, liste sur laquelle on note :  Ne pas oublier :

–       la liste de course

–       la liste de trucs à faire cette semaine

–       la liste des trucs urgents

–       la liste de ce qu’on aimerait faire plus tard

–       la liste des trucs qu’on aura pas le temps de faire (mais on ne sait jamais)

–       les morceaux de la liste collective

 

 

Regarder cette longue liste.

Ajouter en bas : arrêter de faire des listes !





Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire pour “Petit manuel de survie du quotidien : les listes”

  1. ici les listes sont obligatoires!!! avec 4 enfants pas le choix !
    pour la liste de course, je me suis faite un tableau excel avec tout ce que j’ai et que j’achete ainsi que le prix qui va avec !
    donc toutes les 2 semaines (1semaine l’été) je fais un menu pour 15 jours et je fais la liste de course qui va avec ! je lis toutes les lignes de mon tableau qui va des piles au papier toilette au beurre y’a tout! comme ca je n’oublie rien ! faut juste pas oublier la liste quand on part faire les courses!!
    sinon j’ai la liste des choses a faire dans la semaine et celle a faire dans le mois!

Laissez un commentaire