Marie-Poulette
ça caquète au poulailler


La confiture

Elle est là depuis 3 semaines.

21 jours.

 

Elle raconte que tous les matins, elle met de côté la dosette de confiture fournie avec le petit déjeuner.

 

Elle garde sa confiture.

Au cas où…

 

Au cas où quoi ? Elle ne sait pas.
Elle garde sa confiture.

 

Elle ne la mange pas.

 

Elle la garde.

 

21 petites dosettes de confiture qu’elle a gardé, dans son armoire.

Comme les 21 jours qu’elle a passé ici.

 

Confiture bien amère qui lui rappelle les jours passés.

Quand elle ne pourra plus compter les dosettes de confiture, quand la confiture débordera de sa cellule, elle pourra sortir.

 

Mais pas maintenant.

 

Elle garde la confiture du petit déjeuner.

 

Elle ne sait pas pour quoi, d’autant que la confiture, elle n’aime pas ça.

Elle n’a jamais aimé la confiture.

 

Elle garde les dosettes de confiture comme on fait des traits sur les murs de cellules pour compter les jours quand ils sont trop nombreux et que les doigts ne suffisent pas.

 

Et puis, y’en a une qui lui dit : hé ! t’as pas le droit de garder toute cette confiture ! 3 dosettes maxi. Au-delà de 3, ça peut-être considéré comme un début de trafic.

 

Elle en a les larmes aux yeux. Ça n’est rien, de garder la confiture comme pour compter les jours qui passent. Et puis, la confiture, elle n’aime même pas ça.

 

Quand elle remontera en cellule, elle jettera sa confiture. Elle jettera les jours déjà passés… Elle attendra que les autres passent aussi…

P1110333

 

Allez, y’a le Profil FB de marie Poulette qu’on peut aimer… ou celui de On n’a pas 4 bras (c’est là que je suis le plus souvent)

On peut aussi lire et partager les autres articles de derrière le mur



Rendez-vous sur Hellocoton !



Laissez un commentaire