Marie-Poulette
ça caquète au poulailler


Le bien du mois d’Avril 2016

Il n’était pas mal, ce mois d’Avril.

Certes, trop frisquet. Certes.

En Avril, il y a eu les vacances à la Chaumette, avec les papotes voisins, anciens. Ça, on aime bien !

La Chaumette c’est un temps différent. On ne fait jamais tout ce qu’on aimerait, mais on joue, on lit, on se pose simplement sur le muret. On ne va jamais bien loin, mais c’est ça qui est bien.

 

La benjaminette a eu 5 ans. 5 ans, c’est toute une main, avec tous les doigts. Il a été fêté et re-fêté et encore fêté aujourd’hui, avec ses copains de l’école (pour rigoler, j’ai mis un podomètre : 3000 pas en une (petite) après-midi ! Hû hû !)

 

C’est aussi une grosse période de boulot. J’aime bien les périodes un peu denses. Je fais quelques « grosses » séries de spectacles et puis je retourne en prison, avec un très beau projet qui me tiendra jusqu’à l’été. Je vous en reparlerai.

 

Je fais beaucoup de vélo, notamment avec la cadette. Nous revenons d’ailleurs d’avoir déposé le petit dernier chez sa grand-mère. Quasi une heure aller-retour. Le seul truc, c’est qu’on longe le canal tout le long. C’est très joli, on entend les oiseaux. Alors ? où est le problème ? Le problème c’est que le petit dernier répète tout le long du trajet, en boucle : De l’eau ! De l’eau ! Bon. Une heure aller-retour, quoi !

 

J’ai fait développer plein de photos ce qui va me permettre d’en offrir. J’adore offrir des photos des beaux moments passés ensemble.

 

J’ai lu !

En cuisine : le dernier 180°, vous commencez à savoir à quel point je peux aimer cette sublime revue. Ce numéro printemps-été m’a comblé autant que les autres. Je ne peux que vous conseiller de dépenser 20  euros : Les photos sont belles, les textes sont très bien écrit, à la fois drôles et sensés.Les recettes font envie. Vraiment, c’est une belle réussite.

180degres-des-recettes-et-des-hommes-n7

 

 

Et puis un roman adulte (ça faisait un bon moment que je n’avais pas lu autre chose que de la jeunesse ou de la BD) : Abraham et fils, le dernier Winckler, ça fait toujours plaisir de lire un Winckler, ça s’avale tout seul et puis, cet homme a le pouvoir de me donner espoir dans l’humanité.

41Q1i0S9G3L._SX195_

 

Un roman jeunesse, sur les conseils de ma copine Ga ! (merci ! Un bonheur !) : Les petits orages de Marie Chartres. Fort. beau. Vivant. Réconcilie avec la vie. Un beau moment.

51kiaWq-dsL._SX195_

 

Et puis, nous sommes allées voir des concerts.

Avec la cadette, nous avons revu Chauffe Marcelle, une chorale vivifiante dont je vous ai parlé plusieurs fois.

 

Et hier, nous sommes allés à Arras voir Les Ogres de Barback. Je ne les avais jamais vus. J’y étais avec la cadette et l’aînée. Alors oui, c’était assis. J’avoue qu’avec les filles, j’aimais autant. Oui, ça n’était pas donné : 29,00 euros la place (à 3 ça fait un budget). Mais voilà, on sort rarement.

Ça n’était certainement pas le meilleur concert du monde. mais c’était chaleureux, gai, vivant, doux et engagé.

J’ai été contente de partager ce moment avec les filles. Elles ont jubilé quand ils ont repris quelques unes de leurs chansons pour « enfants » (je n’aime pas du tout cette appellation. Comme pour la littérature de jeunesse, je n’aime pas qu’on cantonne ce répertoire aux enfants. Autant, pour des raisons de moralité et de niveau de compréhension, je suis bien convaincue qu’il y a un répertoire adulte, autant, je me régale avec le répertoire « enfant », que ce soit de la littérature, de la chanson. Une seule condition : que ça soit de la littérature jeunesse et pas des « livres pour enfants ». Il y a une très grande différence !!)

Bref.

Il y a eu une jolie reprise de « C’est quand qu’on va où » de Renaud : quelques phrases pour le plaisir.

Tu dis que si les élections
Ça changeait vraiment la vie,
Y’a un bout d’temps, mon colon,
Qu’voter ça s’rait interdit !
Ben si l’école ça rendait
Les hommes libres et égaux,
L’gouvernement décid’rait
Qu’c’est pas bon pour les marmots !

Si tu penses un peu comme moi
Alors dis « Halte à tout ! »
Et maintenant, Papa
C’est quand qu’on va où ?

Et puis, le joli « rue de Paname »  « il n’y aura plus que la folie, la joie et l’anarchie »

Et l’indispensable « vous m’emmerdez » !

 

C’était vraiment chouette pour moi, parce que ça a un air de ce que j’écoutais et que j’allais voir dans ma vieille adolescence, ma vingtaine et que les filles apprécient de partager ces moments, c’est vraiment très agréable.

 

Je ne sais pas comment sera Mai. Tout ce que je sais, c’est que je vais travailler énormément. J’ai 15 jours en continu.

J’ai deux conférences que je suis ravie d’aller voir.

Et puis, demain, c’est le premier mai. Le premier mai, c’est la braderie dans mon quartier et surtout, c’est repas-copains qui traine en longueur et en largeur chez des amis très proches (dans tous les sens du terme).

 

Pour terminer, je vous mets une Nième photo de la benjaminette soufflant sur une bougie.

 

Love sur vous ! Plein.

Je suis sur FB. Plein !

IMG_0891

 



Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire pour “Le bien du mois d’Avril 2016”

  1. Les Ogres !!! Mais c’est MON groupe fétiche !!! Celui que j’ai vu le plus grand nombre de fois en concert !!! Faut dire qu’ils sont de Cergy-Pontoise, à côté d’Herblay où j’ai vécu mes 23 premiers printemps… Concerts sous la grande toile de cirque du Latcho Drom, concert intimiste de la St-Jean, concerts ici et festivals là… à toutes les sauces… je ne m’en lasse jamais…
    Alors oui, de Rue de Panam aux formidables Pittocha, on les adore dans notre famille, petits et grands !

    Et je n’ai jamais vu Martin Winckler en concert 🙂 mais j’ai adoré les 2 bouquins de lui que j’ai eu l’occasion d’ouvrir. Alors je note ce titre, merci !!!

Laissez un commentaire