Marie-Poulette
ça caquète au poulailler


Le supplice du code !!!! (petit manuel de survie au quotidien)

Faut protéger.

Pas divulguer.

Cacher, c’est secret…

Faut coder.

 

Quand on était gamin, c’était rigolo.

Les codes super compliqués…

L’avocat : « A vaut K » hû ! hû !  ou plutôt : « Re ! Re ! En code Avocat

Le code chiffré : on remplace les lettres par leur place dans l’alphabet : Yeah ! Enfin : 25-5-1-8 ! En code chiffré

Le spécial pervers : l’avocat chiffré : La classe ! ou 12-17 3-12-9-9-21 !

James Bond ou les agents doubles c’était nous…

 

Et puis, on a grandi.

Les codes ont envahi… tout, Les codes ont tout envahi.

 

Le premier, le seul qu’on garderait s’il fallait choisir entre tous nos codes, celui qu’on ne choisit pas mais qu’on chérit, celui grâce auquel remplit nos placards et on vide notre compte en banque : LE code de carte bleue !!!!!!

 

Oui, mais… s’il n’y en avait qu’un, on ne garderait que celui-là… mais des codes y’en a plein.

Tout est codé, cadenassé, notre vie, c’est un coffre-fort et Sésame ouvre-toi, ça ne suffit pas pour entrer. (et puis, un code, ça ne se note pas sur un bout de papier… ou alors, il faut coder le code… Arrrrgh !)

 

On a un code Ebay, un code PayPal, un code pour ouvrir le téléphone, un mot de passe pour le compte Facebook, un pour le compte Twiter, un pour le compte amazon, un pour le compte Helocton, un pour le blog, un pour la boite mail pro, un pour la boite mail perso,  un pour le compte Itunes, un pour le digicode de l’immeuble, un pour le digicode de la crèche (véridique, j’ai besoin d’un code pour récupérer ma gamine), un pour accéder à notre compte bancaire sur internet, un pour le compte sécu (en plus du numéro à rallonge), un pour ouvrir l’ordi,  un pour chacune des boutiques pour lesquelles on a un compte sur internet (Oh ! juste, 1 ou 2… ou 6 ? ou 12 ? ou 67 ???), un pour le compte deezer…

 

(Et vu qu’on a des marmots, parfois, il faut un code pour entrer dans la chambre de l’aînée ou bien un code pour passer la barrière humaine réalisée par le benjamin (4 ans), lui-même, sinon, faut payer en tapant dans la main).

 

 

Il est clair que les agents doubles peuvent aller se rhabiller ! Nous on se farcit au moins 25 codes différents à retenir.

 

Parce que si tous les codes étaient identiques, ça ne serait pas marrant… ben non !

Y’a des mots de passe qui doivent contenir :

Uniquement des chiffres

Seulement des lettres

Des lettres et des chiffres

Des majuscules et des minuscules

Des signes de ponctuation

Surtout pas de signes de ponctuation

Entre 6 et 12 caractères

Surtout 4 caractères pas plus

Si on cherchait, on serait sûre de trouver des codes où il faut siffler des notes de musique, des codes où il faut faire des ombres chinoises, dès où il faut faire une chorégraphie précise…

 

Alors, on a tout essayé : notre date de naissance dans le désordre, celle des enfants, le nom du chat en anglais, notre pointure avec le surnom du chéri… On a beau être super intelligente, on ne pourra jamais tous les retenir… alors, s’il ne faut en garder qu’un… on conserve celui qui permet de remplir les armoires… ?

 

 

 

En attendant, James Bond, c’est un rigolo…. Pfff….

007, c’est quoi, ça !!! 3 chiffres et même pas une majuscule !

 

 

Nous, on est vachement plus balèze (et puis, au pire, y’a la question secrète qui permet de retrouver son code… oui, mais… Oh ! pétard à mèche, comment il s’appelait déjà, notre premier hamster ???)

 

Sinon, vous avez pensé à liker plume de Marie Poulette sur FB ??

Pétard, le code ???????





Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire pour “Le supplice du code !!!! (petit manuel de survie au quotidien)”

  1. Qui se retrouve trop souvent comme une blonde écervelée à la caisse du supermarché à se demander mais purée c’es quoi le code de la carte de fidélité, devant la caissière impatiente, les clients grognons qui maudissent la gourde qui manifestement est ou amnésique ou complétement con, parce que bon quand même 4 chiffres c’est pas difficile à retenir………………………

    Ben oui mais 4 chiffres pour le codes PIN du phone, 4 chiffres pour la CB, carrément 10 chiffres pour les N° de téléphone, et encore tout plein de chiffre pour les dates d’anniversaire, de mariage, de rencontre…………..

    Non mais franchement qui retient tout ces chiffres?????
    MOI!!!! répond Mister Bertouilles. Ah ba oui c’est pour ça que je t’ai épousé 🙂

Laissez un commentaire