Marie-Poulette
ça caquète au poulailler


Planter. Pour demain. Lundi 8 Mai 2017

Je n’aime pas jardiner. D’ordinaire, en tous cas.

Ce matin, on a fait un grand détour pour aller chercher du pain et le journal, à vélo. Le petit vélo, parce que le petit dernier voulait être tout seul avec moi.

On s’est pris la pluie.

On s’est pris la réflexion de la buraliste qui en voyant la double une de libé (« bien joué » pour Macron et en 4ème de couv, Marine LePen de dos, avec « bien fait ». Elle est extraordinaire cette couv) a dit « c’est cruel ». J’ai dit : elle est forte cette couv. Elle a dit : Mouais. C’est moche. Un monsieur, loin dans la file a dit « c’est bien que ça soit Macron. C’est bien ». On s’est souri. Avec le monsieur. On va changer de buraliste, je crois.

Dans mon département, LePen est tout juste derrière. A côté, dans le Pas-de-Calais, elle est devant. Elle y est. C’est dans le journal.

 

Alors, quand je suis rentrée, j’étais trempée. Et d’un coup, j’ai eu besoin de virer les mauvaises herbes des fraisiers. Et ça m’a fait plaisir, de déterrer les trucs qui envahissaient mes fraisiers prometteurs.

Arracher, c’est bien, mais faut bien replanter. On a fait les semis qui attendaient depuis des semaines. Quelques uns seulement.

On continuera demain et les jours d’après s’il le faut… On va planter. Arracher. Planter. Arracher. Planter.

Notre technique est maladroite. Mais on le fait.

Voilà.

C’est tout.

 

Love sur vous.

Plantez.

Je suis sur FB et sur IG itou !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Rendez-vous sur Hellocoton !

Laissez un commentaire