Marie-Poulette
ça caquète au poulailler


Quart d’heure de lecture. Mardi 16 avril 2019

Ce midi, il y a eu une tempête.

Elle enflait depuis un moment, elle a explosé ce midi, au dessert.

Parce que les parents en eût assez des bagarres pour un yaourt, assez de négocier les débarrassages de table, les ramasages de serviettes de toilette.

Ras-le-bol de ramasser les chaussettes, les slips, les manteaux, les gants, les serviettes de table.

Ras-le-pompon des disputes, des chouineries, des crises pour une couleur de tee-shirt, des hurlements pour une paire de chaussettes empruntées…

Alors, il y a eu un orage parental.

Une remontée de bretelles.

Une mise au point et au clair.

Et le calme a suivi la tempête.

 

Depuis deux jours, j’ai réinstauré le quart de lecture post-repas du midi (je le faisais tous les mercredis). On lit ce qu’on veut, un roman, une BD, un magasine, le bottin, une recette… Je m’en fiche, mais on s’installe pendant quinze minutes… ou plus !

Je lis beaucoup… depuis cinq jours, j’ai fini un roman que je n’aimais pas, j’ai lu une grosse BD (un été sans maman, étrange, mais bien) et je finis Réparer les vivants de Maylis de Kérangal, une pépite que je découvre après tout le monde. C’est un plaisir pour moi. Une délectation. La littérature fait partie de mon boulot, de ma vie… J’ai beaucoup lu et je lis encore beaucoup pour mes enfants, nous avons des kilomètres de bouquins, mais mes gamins lisent peu ou pas…

Ce quart d’heure est un moment de calme. Ce n’est pas long. C’est une activité solitaire mais néanmoins partagée.

Ils ont une quasi entière liberté sur le reste de la journée… Peut-être qu’un jour ils auront un déclic et auront ce plaisir de lire.

 

Allez, love sur vous.

Love les bouquins.

Je suis sur FB et sur IG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Rendez-vous sur Hellocoton !

Laissez un commentaire