Marie-Poulette
ça caquète au poulailler


Une épicerie dans le poulailler !

Ben, ça faisait bien longtemps qu’on n’avait pas eu d’invités dans notre poulailler…

Mais heureusement, l’épicerie de l’orage a répondu présente à mon invitation et j’en suis super contente-ravie-joyeuse !

(en fait, j’ai connu cette belle maison grâce à ma copine Gaëlle qui y a coécrit un livre qui me parle un peu… beaucoup !!)

L’épicerie ne vend pas de cumin ou d’échalotes.

Non, non, dans cette épicerie là, vous trouverez d’autres bonheurs épicés.

 

logo-1

Voici donc une très jolie (petite) maison édition.

Une belle aventure.

Donc, dans les bocaux de l’épicerie, vous trouverez des livres malin, intelligents, beaux et sensibles.

 

Allez, un petit exemple (qui sera à gagner dans le prochain j’oeuf, parce que en plus d’être chouettes, les 2 épiciers sont généreux… très généreux, parce que moi aussi, ils m’en ont envoyé un ! Et je suis sous le charme, tellement c’est bien fait).

 

Le principe est tout simple. Il s’agit à la fois d’un documentaire sur la vie. Une double page à chaque fois pour présenter un point de vue sur la vie : philosophie, biologie, scientifique, médical…

Mais, ce documentaire est spécial, parce que c’est le vôtre. Il s’agit aussi de votre vie : des doubles pages « carnet » pour noter tout ce qui fait votre vie : ce que vous aimez, le jour où vous êtes né.

Du coup, chaque exemplaire est unique : c’est le livre de votre vie.

Quelle belle idée !

 

Pour en savoir plus, vous pouvez aller sur le mini-site juste pour ce livre là.

Je ne veux pas vous commander, mais, vous, vous pouvez le commander, l’offrir, vous l’offrir (ou tenter de la gagner !). Sans rire, un très bel objet… non, c’est bien plus qu’un objet ! Bref, allez-y voir, vous m’en direz des nouvelles !

 

40bda1_6602a4931978e0f41cb85545bb623c3c.jpg_srz_133_188_75_22_0.50_1.20_0.00_jpg_srz

40bda1_30d2522461fc2b93e52979650a51fbea.png_srz_440_285_75_22_0.50_1.20_0.00_png_srz

 

 

Petit clin d’oeil pour le livre de ma copine Gaëlle (co-auteur) : Ma mère est une blogueuse !

(hein ???? je ne vois pas du tout de quoi elles parlent warf, warf, warf !!!)

ah bon ???? y'a des mamans blogueuses ??? Pas au courant !

ah bon ???? y’a des mamans blogueuses ??? Pas au courant !

 

L’épicerie de l’orage, ce sont aussi des jolis objets, poétiques et malins :

 

 

 

Allez, faites moi plaisir, allez découvrir le joli site de l’épicerie. Vous ne serez pas déçu (et puis, c’est chouette de soutenir les petits éditeurs qui font de belles choses, parce que ce n’est pas fastoche tous les jours). Y’a aussi un blog.

 

Vous pouvez aussi likez et suivre leur profil facebook.

 

 

Allez zou ! Place au petit questionnaire du cot’o cot

(et une grand merci à Catherine et Jean-Marie !)

Un plat d’enfance :

 Cathy : L’été, la soupe au pistou. Celle qu’on mange quand il fait encore 30 degrés vers 22 heures, que les cigales se taisent enfin. On refait monter la température avec la soupe brûlante et le pistou ultra aillé.  L’hiver, la pompe à huile, celle de Noël, la vraie, celle de Ceyreste.

Jean-Marie : Des escargots, des escargots, toujours plus d’escargots !!!

 

 

Une blague :

 

Cathy : Monsieur et Madame Paslairsolidecesdeuxtours ont un fils. Comment ils l’appellent ?  (que ceux qui veulent la réponse m’envoie un mail !)

Jm : Papa, on y va, à Vence…

 

 

Une chanson qui trotte dans la tête :

Cathy : What a wonderful world.

Jm : « Un escargot s’en allait à l’éco-leu… »

 

Un moment qui sent bon :

Cathy : La place du marché, les matins d’été, les épices, les fleurs, les fruits, le percolateur des cafés…

Jm : Le printemps ici, dans le sud

 

 

Un cri :

Cathy : Celui de ceux qu’on n’entend pas. Le pire.

Jm :Vive la guerre, bon sang ! (j’aime pas la guerre, hein, mais c’est la gueulante

que poussait mon grand-père russe quand il était énervé, j’avais l’impression qu’il

descendait juste de son cheval avec son sabre à la main, et d’y repenser me fait toujours

vibrer… et puis bon, ça dit toute l’énergie et l’envie d’en découdre, dans un sens positif,

qu’il m’a transmises et qui sont aujourd’hui le carburant quotidien de l’épicerie).

Variante : « Davaï ! »

 

Un métier pour plus tard : (ou un métier que vous auriez rêver faire)

Cathy : Quand je serai grande, j’aimerais être Bruno Munari.

Jm : Pataphysicien ? chef de la gidouille ? roi ?

 

 

Pour un bon repas, il faut :

Cathy : Jean-Marie aux fourneaux, du bon vin, des amis.

Jm : Faire chanter et dialoguer des êtres sans voix, généralement morts…

 

Une expression/un proverbe :

 Cathy : « Il ne se prend pas pour son logarithme. »

Une expression  que je tiens de mon père. Je l’utilise aussi beaucoup parce que finalement, j’en connais des tas de gens comme ça…

Jm : L’herbe pousse par le milieu

Tous les deux : C’est très corbuséo-corbuséen, tu vois…

 

 

Un juron :

Cathy : Fan de chicoune ! (ou fan de chicourle, c’est selon).

Jm : Vérole de moine…

 

 

Une tendresse :

 Cathy : Tous les soirs depuis plus de  6 ans, on murmure la même phrase à notre petit garçon au moment où il se couche. Elle a un peu évolué au fil du temps, on lui a rajouté des choses, mais en tout cas, elle commence depuis toujours par : « Bonne nuit prince de Cannelle et des oliviers, roi de la Méditerranée,… ». On appelle ça LA PHRASE.

Jm : Un battement de cil sur une aile de papillon

 

Un truc qui fait du bien :

 Cathy : Les cocobats, les vrais, les Haribo.

Jm : Joker 😉

 

 

Une actualité :

Cathy : Le salon de Saint-Paul-Trois-Châteaux ce week-end.

(note de Marie Poulette : c’est passé !)

 Jm : La vie, de toutes les façons !

 

 

Un grand, grand merci à l’épicerie d’avoir joué le jeu !!!

 

 

 

 

 



Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire pour “Une épicerie dans le poulailler !”

  1. Oussama pour le fils.
    Ma kema se délecte à remplir ma vie, euh sa vie. Enfin ma vie, la sienne et celle des épiciers, quoi….. Celle des épiciers, elle la remplit à l’encre rose, et analyse à contre-coup ses écrits précédents… Extra.

Laissez un commentaire